lundi 19 mai 2014

Lierre

"Au centre du jardin, luisant et lustré telle une onde vibratile, du lierre ceignait le tronc d’un grand hêtre avec une telle privauté qu’on aurait dit une jupe, tandis que d’autres vrilles ruisselaient les long des hautes branches de l’arbre, si prolifiques – festonnant jusqu’aux moindres brindilles, désormais serties dans leurs verts brassards – que les oiseaux délaissaient l’écorce pour s’en aller nicher dans l’épais entrelacs. Cette plante grimpante était-elle guirlande ou garrot ? Le hêtre n’y résisterait pas. Et bientôt son amant serait marié à un cadavre. Que lui importait ? Le lierre escaladait jusqu’aux briques."
(William Gass, Middle C, à paraître en janvier 2015 en Lot 49)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire