jeudi 10 octobre 2013

Le Nobel à Delon?

Et oui, une fois n'est pas coutume, cette année le prix Nobel de littérature a été décerné à Alain Delon, homme d'affaires élevé par un gardien de prison mais également champion du monde des trotteurs (je n'invente rien), pour son recueil d'aphorismes, Vive les bas du Front, un ouvrage politiquement engagé dans lequel l'acteur gaullo-helvète – l'immortel Alexandre du film non moins immortel de BHL, Le Four et la Suie –, raconte comment, avec l'aide inestimable de Lorànt Deutsch, ambassadeur de chez Yop, il a repoussé le péril bicot à Poitiers en 1515. L'ouvrage est préfacé par Fafaf, l'âne né des amours illicites de Brigitte Bardot et Jean Roucas. En vente libre dans toutes les sanisettes. 


(Et sinon, pour ceux qui se posent la question, oui, le Front National est bel et bien un parti d'— —.)

7 commentaires:

  1. ... d'extrême droite. On a le droit de le dire, c'est l'avocat de MLP qui l'a dit !

    RépondreSupprimer
  2. On rigole mais quand même, ça fait peur....

    RépondreSupprimer
  3. Vous êtes un homme de lettre, l'écrire en toutes lettres. La menace fait peur et c'est justement son but.
    Et merci à vous pour vos chroniques.

    RépondreSupprimer
  4. je croyais que ce brave alain avait été élevé par un charcutier... d'où son côté andouille, sûrement.
    sinon, j'ai bien peur que tous les gars qui découvrent aujourd'hui sa connerie oublient un peu vite l'interview surréaliste accordée à l'inénarrable christine ockrent il y a près de 30 ans, où celle-ci compare sa forteresse suisse, protégée par des hommes en armes, à ce qui se passe au liban, et où notre camarade finit par avouer: "l'extrême droite, c'est quand même encore la droite" difficile d'en trouver trace sur le ouèbe: sabotage ?

    RépondreSupprimer
  5. Depuis les Inconnus on a eu l'habitude de voir Alain de loin, on s'en fout de l'avis de ce vieux, car il vivra très vieux j'en suis sûre comme Jean-Marie, la vieille carne. Mais si la montée du Front n'était que de sa faute…

    RépondreSupprimer
  6. Le fils saisit le père ici :

    http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/09/alain-delon-fn-anthony-delon-pere-consternant-conseille-tourner-films_n_4072410.html

    RépondreSupprimer
  7. Jean-Pierre Melville avait tout compris : Alain Delon n'est jamais aussi bon que quand il ne parle pas.

    RépondreSupprimer