vendredi 26 octobre 2007

Le Questionnaire de Colin


Oubliez le questionnaire gnan-gnan de Proust, bavouillé régulièrement par Pivot du temps de Messmer. Désormais, la science a fait des progrès et nous possédons le Questionnaire de Colin, ainsi baptisé car c'est Fabrice Colin qui a eu la gentillesse d'y répondre sur le choupinet site ricochet-jeunes.org. La tentation était trop tentante, je me suis donc livré à cet exercice et vous livre ma version customisée, sans grand intérêt j'en conviens, mais on ne lance pas une mode sans essuyer les plâtres:




- A quel "héros"/ personnage de fiction vous identifierez-vous volontiers ?
Bartleby, le héros de Melville.

- Quelle utopie seriez-vous prêt(e) à défendre ?
La gratuité du tabac et de l'alcool.

-A part être écrivain ou traducteur, que rêveriez-vous d'être ?
Gynécologue.

- Où écrivez-vous ? Quel est le lieu qui vous inspire le plus ?
La piscine.

- Quel est le sentiment qui vous habite le plus souvent ?
La soif.

- Quel (s) genre(s) de livre(s) vous tombe(nt) des mains ?
Les manuels d'équitation.

- Que redoutiez-vous enfant ?
Qu'un aviateur fou entre dans ma chambre et m'étrangle.

- Vous arrive-t-il de côtoyer des êtres imaginaires ?
Des lecteurs.

- Que feriez-vous ou diriez-vous à un ogre s'il vous arrivait d'en croiser un ?
Je poserai une main sur son épaule et lui demanderais: "Tu aimes les films de Gladiateur?"

- Qu'avez-vous conservé de l'enfance ?
Une sainte horreur de la couleur orange.

- Selon vous, qu'est-ce qui fait vendre un livre ?
Les articles dans La Vie du Rail.

- Quel qualificatif vous colle à la peau ?
Sinistre.

- Quelle est la meilleure phrase qu'un enfant vous ait dite ?
Papa, j'ai vu une mouche décoller à reculons!

- Quelle est votre définition du bonheur ?
Marion.

- Si vous aviez la possibilité de recommencer, que changeriez-vous ?
La moquette.

- Enfant, quel genre de lecteur étiez-vous ?
Insomniaque.

- Vis-à-vis de quoi vous sentez-vous impuissant ?
Les grosses.

- Quel est l'animal auquel vous ressemblez le plus ? Pourquoi ?
La tique. Parce qu'elle est sympa.

- Quel est le mot que vous préférez dans la langue française ?
Fist-fucking.

- Que souhaiteriez-vous que l'on retienne de vous ?
Mon code de carte bleue.

Vos livres
- Quelle est votre dernière sortie pour la jeunesse ?
Le Minotard.

- Le(s) livre(s) dans votre production dont vous êtes particulièrement fier ou qui vous laisse(nt) un souvenir particulier.
Madman Bovary.

- Quel est le thème que vous aimez davantage traiter ?
La pénétration des corps.

- D'où est né votre premier livre?
Du ras le bol de la prose.

- Quel livre en littérature de jeunesse auriez-vous voulu écrire ou réaliser à la place d'un autre ?
Fifi Brindacier.

- Sur quel projet travaillez-vous actuellement ?
Cosmoz.

- Où et comment vous voyez-vous dans 10 ans ?
Dans une urne.

Un livre pour la jeunesse qui vous a marqué petit ?
Les cent vingt journées de Sodome.

- Quels sont vos auteurs-illustrateurs de référence ou qui pour vous développent une approche intéressante ?
Picasso.

- Quels sont vos livres "coups de cœur", les "incontournables" en littérature de jeunesse ?
Le Jardin des Supplices, d'Octave Mirbeau.

Un film, une photo/illustration qui vous touche ?
Un cœur simple, le film de Marion Laine (en salle l'an prochain).

- Un musicien
Gogol Bordello.

- Un lieu où vous aimeriez vivre
Lamothe-en-Blaisy.

- Une phrase (une devise) qui vous guide
La nuit porte cochère.

Actualité
- Vos dernières (bonnes) lectures ?
Le soi-disant, d'Yves Pagès (à paraître en janvier 08 chez Verticales).

- Un site (sur les techniques graphiques, un auteur-illustrateur, une approche particulière du texte, de la littérature...) que vous souhaitez recommander ?
Le blog de Colin (http://blog.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.ListAll&friendID=77034199), auteur et ami. Ce n’est pas de la tarte, mais tout le monde devrait le lire.

4 commentaires:

  1. Excellent, la mouche qui décolle à reculons !
    Et quant à lire du Fabrice Colin, on ne saurait que trop conseiller La mémoire du vautour !

    RépondreSupprimer
  2. Tes enfants ont de la chance. Moi j'avais vu une araignée avec des ailes et on s'est moqué de moi. (Vingt ans après, ils continuent, d'ailleurs.) Je vais aller bouder dans un coin, je crois.

    RépondreSupprimer
  3. Ah la la! Quelle éducation: Fifi Brindacier, le jardin des supplices et Sade! J'imagine bien les 120 journées en version illustrée pour les petits... Vous lisez des histoires à votre fille avant qu'elle aille au lit?

    RépondreSupprimer
  4. nouvelle "fan"30 mai 2008 à 13:30

    Ah ça oui alors, Fifi Brindacier, un classique ! THE série culte de l'enfance. Bon, ben je file chez la Fnac pour acquérir "La mémoire du vautour" moi...M. COLIN votre Myspace est trop chouette ! :)

    RépondreSupprimer