jeudi 7 avril 2011

Aimer ces airs de signal de diversité

En lisant dans la presse des extraits des paroles prononcées (articulées?) par Sarkozy lors de la cérémonie panthéonesque à la mémoire d'Aimé Césaire, on relèvera cette étrange expression: "signal de diversité" – le contexte étant: «Cette cérémonie était importante parce que c'est un homme qui compte pour la France, et pour nos compatriotes ultramarins. C'est un très beau signal de diversité de la France." On s'attendrait plutôt à "un signe de la diversité", ou quelque chose d'approchant, mais non, et ce "signal de diversité" a un je ne sais quoi de technologique qui intrigue. Une rapide recherche sur l'internet a permis d'en retrouver l'usage premier, à la définition du mot "abstract":

Procédé servant à effectuer un transfert quand une station mobile recevant un signal de diversité de transmission se déplace depuis une première station de base émettant un signal dans un mode opérationnel de diversité de transmission jusqu'à une deuxième station de base émettant un signal dans le mode opérationnel de diversité de transmission.

Force est de reconnaître que, les contextes étant censés s'entr'éclairer, le geste commémoratif de Sarkozy prend une tout autre allure à la lueur de cet usage, certes, aride, mais du moins précis, de ce désormais fameux "signal de diversité". (On se demande accessoirement aussi qui lui écrit ses discours, et si cette fulgurance n'est pas de son fait…)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire