lundi 15 décembre 2014

Loto fictif

--> "Je me suis longtemps demandé ce que je ferais si je gagnais au loto. Claquer tout en quelques mois ? Investir sagement? Distribuer aux nécessiteux? N'en parler à personne? Et puis voilà que c'est arrivé, sans crier gare. Je n'ai même pas eu à jouer, à parier, à cocher. J'ai trouvé le billet dans la rue, le numéro était gagnant, j'ai touché le gros lot dans la foulée. Pour l'instant, je n'ose en dépenser un centime. Chaque fois que je suis sur le point de le faire, je pense à la personne qui a perdu ce billet de loto et qui ne sait même pas qu'elle pourrait être riche. Je me dis, sans doute à tort, que tant que je ne touche pas à ma fortune impromptue, cette personne n'est pas lésée. Faire le bien me coûte donc quatre millions d'euros. Heureusement cette somme, à la différence de l'amour du prochain, n'est pas imposable."
— Aymeric Bouvillard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire