lundi 21 mars 2016

Naissance des angles: Sépànd Danesh

Sépànd Danesh est né à Téhéran et vit et travaille entre Paris et Bruxelles.

Une exposition est consacré à ses derniers travaux en ce moment à la Galerie Backslash, jusqu'au 2 avril.

Une rencontre avec l'artiste aura lieu vendredi 25 mars à 19h30, à l'occasion de la sortie d'un livre co-écrit par Sally Bonn et Bernard Comment, édité par la galerie et le Bureau des activités littéraires (sous la direction de Nathalie Lacroix et Sally Bonn). 

Galerie BACKSLASH
29 rue Notre-Dame de Nazareth
75003 Paris
mardi-samedi 14h-19h


"Les recherches de l’artiste franco-iranien Sépànd Danesh se regroupent autour d’un monde nourrit de silences où chaque geste et chaque détail nous proposent une interprétation libre. Chacune des oeuvres admet l’évidence d’une solitude non imposée mais régie par l’histoire propre de l’artiste, dont la famille a fui l’Iran après des années de guerre. Nourri d’une nouvelle culture française dont il a dû apprendre la langue à travers les livres, Sépànd Danesh s’est appliqué à faire jouer cette double identité. Des références aux grands écrivains français jusqu’aux notions iconographiques des représentations occidentales, il ne met pas de côté les souvenirs de l’Iran du dernier Shah. Un travail et une méthode longuement réfléchis régissent la série des toiles où le coin devient le sujet principal; ce coin qui image à la fois la punition de l’enfant mais également l’impossibilité d’avancer. C’est un lieu de recueillement, imposé ou non. Quelques éléments iconographiques mûrement choisis nourrissent ces verticalités et proposent ainsi une interprétation à chaque fois différente.

L’artiste s’attache également, depuis le début de son enfance française, à recopier les sommes des grands écrivains, tel Marcel Proust. C’est un geste lent et méditatif qui admet l’idée d’une langue à apprendre de façon imposée et stricte.

Enfin, une série de petits dessins réalisés, au jour le jour, depuis des années, permet à l’artiste de coucher des idées sur une page, de raconter son histoire et de se souvenir, de ne pas oublier, action indispensable à qui a dû fuir et se réadapter à une nouvelle culture."
(Présentation de l'œuvre de l'artiste par la Galerie Backlash)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire