vendredi 3 juin 2016

Adieu


6 commentaires:

  1. pauvres parisiens...
    ces créatures mangeuses d'homme (et de femme) venues droit de l'Ecosse ancienne vont faire des ravages sur les quais.

    cette nouvelle forme de terrorisme n'avait sans doute pas été prévue.
    et les stocks de kryptonite dans le monde sont au plus bas (de toute façon, notre industrie minière est inexistante depuis longtemps).

    reste Godzilla, mais ne serait ce pas la peste ou le choléra ?

    RépondreSupprimer
  2. Si aucun croco ne hante les égouts ni de New York ni de Paris, Pynchon lui hante toujours les esprits...
    http://www.scienceinfo.fr/inondations-les-crocodiles-du-zoo-de-vincennes-sechappent-dans-les-egouts-de-paris/

    RépondreSupprimer
  3. rien à craindre Christophe. Nous avons mis les livres de la bibliothèque de l'Ecole du Louvre en cartons et dans les étages vendredi et le risque de la crue étant écarté nous avons remis les livres en place lundi. Pour ce monstre je ne l'ai pas vu en traversant la seine mais on peut faire venir mon neveu écossais(le fils de Virginie) de Dunfermline, il est scaphandrier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un scaphandrier jamais n'abolira le mastard

      Supprimer
  4. Est-ce un adieu définitif ? Angoissant présage. Le monstre aquatique quitte-il Paris, à la faveur d'une crue qui le mènera vers d'autres profondeurs ?

    RépondreSupprimer
  5. "Le seul moyen de supporter l'existence" cela aurait du être de la vivre à 2…Je suis venue pour vous…Combien de fois ?

    RépondreSupprimer