lundi 29 septembre 2014

Pas vu, pas prix

Le Grand Prix du roman de l'Académie Française est un prix prestigieux car c'est le seul grand prix du roman décerné par l'Académie française qui porte le nom de Grand Prix du roman de l'Académie Française. On aurait donc tort de négliger son importance, sa portée et l'importance de sa portée. D'ailleurs, voici un bref rappel des chefs d'œuvre auxquels l'Académie française a par le passé décerné son grand prix du roman de l'Académie Française : L'île heureuse, de Avesnes; Histoire de Gotton Connixloo, de Camille Mayran; Pour moi seule, d'André Corthis; Reine d'Arbieux, de Jean Baide; La guêpe, d'Albert Touchard; L'orage du matin, de Jean Blanzat; Le solitaire, de Marc Blancpain; Mademoiselle de Bois-Dauphin, de Roger Chauviré; etc.
Le prix est assorti de la somme de 7500 euros. Moi je dis: soudoyer des écrivains pour qu'ils tombent dans l'oubli, fallait y penser…

3 commentaires:

  1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_prix_du_roman_de_l%27Acad%C3%A9mie_fran%C3%A7aise

    RépondreSupprimer
  2. ...et vous avez oublié , last but not least, "la vérité sur l'affaire Harry Quebert" !
    Mior

    RépondreSupprimer