jeudi 6 juin 2013

Tête de peau

Les Jeunesses nationalistes révolutionnaires ont un credo: "Combattre dans la longue tradition révolutionnaire et européenne pour la défense des travailleurs, pour la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes et pour le progrès de l’humanité." Récemment, leur maître à penser, Dominique Venner, ex para pétainiste et raclure idéologique à temps complet, s'était suicidé face à l’autel de Notre-Dame devant 1500 fidèles – "Nous entrons dans un temps où les paroles doivent être authentifiées par des actes", disait-il, songeur et nazi. Se sentant orphelins, sans doute, les nervis skin d'Ayoub ont mis en application ce credo hier soir en massacrant Clément, un jeune étudiant d'extrême gauche, à Paris. Et non, bien sûr, il n'y a pas de menace fasciste en France. Non, bien sûr. Un peu comme l'amour, quoi. Il n'y a que des preuves de menace fasciste.

5 commentaires:

  1. Oui, et malheureusement ce n'est probablement pas par la peau de leur crâne qu'on fera rentrer un peu de métaphysique dans leurs esprits obtus !

    RépondreSupprimer
  2. La Théorie de la folie des masses de Broch: http://www.laviedesidees.fr/Hermann-Broch-entre-litterature-et.html
    Mais à pâtir de combien cela devient masse?Dès que l'on doit compter: 1 1;2 2...7 7;9 9,et 123456789 10 on compte...une masse!Paul Verhaeghen nous l'explique dans Oméga mineur et ses skins heads et de leur chef, Hugo...

    RépondreSupprimer
  3. Je me suis permis de faire suivre votre commentaire, amigo Claro.

    RépondreSupprimer
  4. Vous avez trouvé les mots et je ne ferai sûrement par mieux. Tristesse et révolte.

    RépondreSupprimer
  5. 18 ans. Brillant. L'âge des espérances et des apprentissages. Celui des idéaux, de l'engagement, du courage, d'une certaine pureté.

    RépondreSupprimer