mercredi 12 novembre 2008

Zone au firmament


Mathias Enard vient de recevoir le prix Décembre pour son roman Zone (Actes Sud).

Quatre-vingt-dix ans et un jour après l'enterrement d'Apollinaire.

Ça ne s'invente pas.

Soleil cou couronné…

5 commentaires:

  1. Les chiffres et les nombres sont toujours redoutables. Mais tout ce que je sais, c'est que le livre ZONE n'est pas arrivé tout seul par hasard sur ma table. Entre les lignes, un arbre généalogique et la difficulté pour tous les descendants de vivre avec la mémoire cachée des anciens.
    Tout a effectivement commencé en 732 dans nos régions. Et après ? Après ça a continué.

    Par les chemins de Traverse et dans une phase entropique : dis donc Garp où t'as eu ta belle image ? Une dominante de vert, une ligne médiane très pertinente qui distribue des lignes horizontales décalées et un triangle noir en bas à gauche dû à la déchirure du papier, l'essentiel de Contre-jour. Je me suis enfin procuré hier Cyclocosmia, tu soulignes le creux des fronces autrement dit la ligne électromagnétique qui ondule ou la multitude de V alignés.

    RépondreSupprimer
  2. Prix en Novembre ! Compris en Décembre… C.Q.F.D

    RépondreSupprimer
  3. tu dis que zone est un chant ... du mal-aimé ?

    bon, j'arrête mes conneries et j'essaye de me concentrer sur ces bouquins qui sortent

    j'en commence plein sans aller au bout, zapping littéraire total, vraiment j'aime trop les images

    et les vieux livres ...

    RépondreSupprimer
  4. ... car dans le libre périple entre les cultures,
    il y a place pour quiconque
    cherche l'essence de l'homme. Contrepoint (p 121) Mahmoud Darwich. Le contrepoint élément de ZONE.

    J'ai retrouvé les V ce qui est très intéressant ce sont les décalages après la 4e ligne.

    RépondreSupprimer