samedi 15 mars 2008

Dans la musette


Quelques lectures imminentes, coincées entre deux ou trois gros pavés étrangers tels que Theroux et Bolaño: Contes carnivores, de Bernard Quiriny (Seuil), dont le titre résonne de façon sympathique avec le titre de ce blog; 15 Serial Killers, de Harold Jaffe, traduit par François Happe et que publient les éditions Cambourakis (on reviendra là-dessus très bientôt); La Musique, de P.N.A. Handschin, chez Inventaire/Invention, qu'on a déjà envie de déclamer; Suicide, d'Edouard Levé, chez POL; Les Effacés, de Sylvain Coher, paru chez Argol; Constellation de Alain Lacroix, chez Quidam… Il y aussi le nouveau livre de Pierre Senges, qui ne devrait pas tarder à montrer le museau. Bref, de quoi tenir jusqu'à fin avril sans se découvrir d'un fil. On peut toujours relire aussi Un cœur simple, que Mille et une nuits réédite avec une photo du film en couverture et un texte de Marion Laine sur son travail d'adaptation…

5 commentaires:

  1. Comme si j'avais les moyens en ce moment...bon j'arrête de me plaindre, et je retourne lire moi...

    RépondreSupprimer
  2. Alex Théroux celui qu'on attend depuis si longtemps,traduit par Marc Chénetier?

    RépondreSupprimer
  3. Je parle de son dernier livre, Laura Warholic, énorme lui aussi. Celui que va traduire Chénetier pour Lot49, c'est Darconville's Cat, mais il faudra être patient…

    RépondreSupprimer
  4. le recueil de Quiriny Contes Carnivores est un véritable bonheur, dans la grande tradition des contes fantastiques latino-américains...et en plus préfacé par Vila-Matas himself.

    RépondreSupprimer
  5. Cool, un Flaubert.
    C'est son dernier ?

    RépondreSupprimer