mercredi 7 novembre 2007

Sauvés!


C'en est fini pour eux du cauchemar! Fini les petits métiers, les grosses galères… Terminé les heures volées au grand Kapital pour écrire, enroulé dans une couverture autour d'un braséro, à la lumière d'une chandelle… Ils vont désormais pouvoir survivre plus qu'honorablement, écrire, écrire, écrire… nous offrir toujours plus de magnifiques dictées pour les siècles des siècles… c'est désormais officiel: Amélie Nothomb et Daniel Pennac n'ont plus besoin d'Emmaüs! Couronnés par un aérophage de sages ils vont toucher le "magic" chèque qui leur permettra de continuer à récidiver dans cet art qu'ils maîtrisent au plus haut niveau. Ils en avaient bien besoin. Et puis, ce n'est pas tous les jours que les dalai-lama de l'édition dénichent de jeunes et innovents talents! On va se jeter sur leurs œuvres comme la chtouille sur une princesse au petit pois. Promis. Ah, France, enfin tu te relèves! Fière! Sereine! Tu vois! Tu entends! Et tu donnes…

5 commentaires:

  1. ai éclaté de rire tout haut au boulot aund j'ai vu que Nothomb avait le Flore...sic...

    RépondreSupprimer
  2. de la misère même de la littérature on s'occupe....Pennac le prof insupportable,il pourra travailler à son oeuvre majeur son tunnel son arc,son jr,sa recherche....son livre à venir(ôôô!!!) ses confessions:un cancre en littérature!lucot,claro colin,prigent,léal,tout ces nantis ces cheminots avec leurs rémiges spéciaux sont bien punis par Pennac ,il pourra travailler moins(j'espère)pour gagner encore plus...
    amélie,le prix flore intestinal elle en avait bien besion elle vente tant..,plus le temps passe plus elle ressemble à la duclos et même à la desgranges des 120 (pas d'esprit physiquement).
    moi devant tant de compassion j'ai chialer...

    RépondreSupprimer
  3. vive la france!
    On dit souvent que l'industrie du disque à glissé à la fin des années 70, le signe ultime fut la disparition des pianos dans les maisons de disque!
    Pour la littérature c'est peut-être l'augmentation des boites à partouzes...

    RépondreSupprimer
  4. Le pire, dans tout ça, c'est que Pennac va nous pondre "Merci" Volume II
    Le pire #2 : c'est que No Tomb n'a pas fini de pondre des nouvelles vendues aux prix de romans.
    @bobo : très bien trouvé, le "prix de flore intestinal" !

    RépondreSupprimer
  5. "All your literary prizes are belong to us.
    --For great justice."

    Le pire c'est qu'ils sont en train de se gueuler dessus parce que FOG serait un manipulateur. ça pourrait faire un buzz si euh, si les gens lisa, non ahah impossible. Merde.

    RépondreSupprimer